Slurry being pumped out at a mine.

Hauteur dynamique

Angus EwartConversation TechniqueLeave a Comment

Approfondissez vos connaissances sur nos pompes et l’industrie

Dans ce blog, nous discuterons de la hauteur dynamique, car c’est la dernière composante de la valeur NPSHA, que nous avons mise de côté dans les blogs précédents.

Les livres de référence décrivent la hauteur dynamique comme un concept de base de l’ingénierie des fluides et qui représente le mouvement (énergie cinétique) du liquide. Cette valeur peut également être convertie en la pression gagnée par le liquide s’il est brutalement arrêté, sans pertes d’énergie. Les livres de physique quantifient cette valeur par la vitesse au carré divisée par 2 x la gravité.

Maintenant, je sais ce que vous pensez, « RJ, de nombreuses personnes n’ont pas appris la physique à l’école et n’ont pas ouvert de livre de physique depuis des années, ou jamais », je vous dirais que c’est une remarque pertinente. Illustrons cette notion de façon simple. Imaginez un flot de liquide qui entre dans une pompe de la même façon qu’un train qui longe la voie pour entrer en gare. Si le conducteur de la locomotive est au point mort à une vitesse de 30 km/h (20 mph) alors qu’il entre en gare et percute un wagon immobile, ce wagon sera facilement poussé par le train. La poussée exercée par le train sur ce simple wagon peut être comparée à la poussée d’un liquide en déplacement qui pénètre dans l’œillard de la roue d’une pompe. Dans l’industrie des pompes, cette poussée ou pression est appelée « hauteur dynamique ».

L’analogie du train a-t-elle laissé des questions sans réponse ?  Le concept de hauteur dynamique est-il toujours vague ? Bien, alors, abordons le sujet sous un angle différent.

Le schéma ci-dessous illustre un tuyau avec deux prises en charge indépendantes. Le tube vers la gauche mesure la pression statique dans le tuyau. Tout instrument raccordé à ce tube indiquera l’état de déplacement du liquide dans le tuyau. Le tube vers la droite présente une ouverture face au sens de déplacement du liquide. Ce tube sera soumis à un effet de pression dynamique et affichera une augmentation de pression proportionnelle à la vitesse du liquide.

La différence de pression entre les tubes de gauche et de droite représente la charge résultant de la vitesse du liquide, autrement appelée « hauteur dynamique ».

En revenant à la formule utilisée dans les blogs précédents pour calculer la hauteur totale de charge nette absolue à l’aspiration disponible, nous voyons clairement la manière dont la hauteur dynamique (Hv) s’intègre à la formule de la valeur NPSHA. 

NPSHA = Ha +/- Hs – Hf + Hv – Hvp

La hauteur dynamique est le dernier facteur de la valeur NPSHA, nous concluons donc ainsi notre blog de six semaines sur le sujet. La semaine prochaine, nous commencerons un blog qui étudie le rapport entre hauteur de charge nette absolue et cavitation.

Jusqu’à la prochaine fois,

RJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *